Les envies avant les avis

PIN

Pour moi, il n’y a pas meilleur narrateur et conseiller d’une situation que celui qui l’a vécu ou qui la vie. C’est ainsi que je me suis lancé dans un exposé qui a duré environ trois (3) semaines dans lequel j’ai décidé d’être au cœur des remarques et des critiques sans même que mes détracteurs me connaissent : j’ai été victime des stéréotypes. Je vous embarque avec moi pour tout vous expliquer dans la suite de cet article.

J’ai longtemps entendu parler de l’impact que pouvait avoir l’apparence sur l’opinion que les gens pouvaient se faire d’une personne sans jamais avoir eu d’expérience précise. Certains influenceurs dans mon pays en ont vécu l’amer expérience et l’ont partagé avec leurs communautés dont je suis membre. Je n’y accordais pas grande importance jusqu’à ce que ce soit finalement mon tour.

Il y a très peu, j’ai décidé d’être dans le mood populaire. J’ai décidé de changer radicalement d’apparence et d’opter pour des coiffures un peu différente de ce que j’avais l’habitude de faire. J’ai longuement hésité par peur d’être enfermé dans des cases puis j’ai laissé libre court à mes envies. Pour ce faire, je me suis rendu chez un coiffeur dont j’ai vu les publications sur Instagram nommé @jean_kero_barber. Il m’a sublimé dans une coiffure nappy que j’ai bien évidemment posté sur mon profil Instagram. En parlant de ça, il est inutile de vous dire que pour rejoindre la team Instagram c’est juste là : Henri Michel.


Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que les stéréotypes, les préjugés et jugements commencent. Je vais vous épargner les multiples occasions ou des expressions malpolies, vulgaires et déplacées m’ont été insufflés avec subtilité parce que Dieu seul sait qu’il y en a eu beaucoup. Celle dont je vais particulièrement vous parler est celle où j’ai été accosté par une dame dans un centre hospitalier pour m’inciter à enlever cette coiffure qui souillait mon image, car c’est une coiffure de “drogué” m’a- t-elle dit. Elle rajouta ensuite que ça ne me reflétait pas et que je semblais être différent de l’image que cette coiffure renvoyait. Puis elle s’en alla. Sur le coup, j’ai été un peu choqué de ce que cette dame venait de me dire. Entre remise en cause et colère je ne savais sur quel pieds danser. Après toutes ces polémiques autour de cette coiffure, j’ai commencé à me poser de réelle question : Comment une simple coupe peut-elle être autant sujet à débat ? Une coiffure, un vêtement ou un accessoire est-il suffisant pour porter un jugement sur une personne sans même la connaître ? L’apparence est-elle si importante que ça, au point où si on ne l’a modifie pas convenablement, il nous est impossible d’entrer dans certains domaines?

Étant un étudiant du droit j’ai conclu que l’apparence est primordiale dans le quotidien et dans la réputation qu’on veut se construire. Toutefois, étant un citoyen du monde moderne, j’ai envie de dire qu’une coiffure, une tenue, un bijou ou un accessoire de mode ne devrait pas être une excuse pour classifier quelqu’un sans creuser un peu plus. On est au 21e siècle. Une femme devrait pouvoir mettre une chaîne aux pieds et passer inaperçu. Un salarié devrait pouvoir avoir une longue barbe, des cheveux longs et des locks et se promener tranquillement dans son service. Un étudiant/jeune devrait pouvoir choisir la coupe qu’il veut et paraître normal. En faites on devrait pouvoir aujourd’hui faire passer les envies avant les avis. C’est sur ces mots que je conclus donc mon article. Bien évidemment votre avis m’intéresse sur cette question. Vous connaissez déjà le mien. Je serai ravi de connaitre le vôtre en commentaire ou via les réseaux sociaux. N’hésitez pas.


Leave Your Comments